b

 

Une lumière éblouissante

Suivie d’un coup de tonnerre

le ciel est en colère

Arrive une pluie battante

 

Je suis à l’abri sous un porche

Admirant ces illuminations

Je ressens de la fascination

Devant ce spectacle si proche

 

Ces éclairs en rafales

Et ces vents violents

Avec un froid pénétrant

Est de moins en moins amicale

 

La rue devient sombre

Les arbres dénudés dansent

J’affronte cette puissance

Dans cette tempête de désordre

 

Je vais retrouver mon appartement

Je regarderai l’orage par ma fenêtre

En écrivant sur mon papier à lettre

Quelques mots sur ce drôle de temps