Au début de mes études secondaires, les trains que j'empruntais pour me rendre à l'école comportaient encore des voitures de troisième classe... en bois.

Dendermonde_Puurs_C96626

Elles étaient équipées de banquettes, également en bois, séparant les compartiments, assez hautes mais laissant néanmoins un espace d'une cinquantaine de centimètres entre leur sommet et le filet à bagages. Je n'ai hélas pas trouvé d'illustration de la chose.

À l'époque, il était d'usage dans ces trains "scolaires" de faire voyager dans des compartiments distincts les garçons et les filles. Cette ségrégation découlait naturellement de celle en vigueur dans les écoles : Athénée pour les garçons, Lycée pour les filles (dans l'enseignement officiel. Chez les catholiques, c'était Collège et Institut).

À cette époque également, j'étais plutôt chétif, si bien qu'un jour, un, deux, trois, hop-là ! Les "grands" de mon  compartiment m'ont balancé par-dessus le siège dans celui des filles.

J'en ai encore les tympans qui frémissent, c'est fou ce que ça peut hurler les filles !

Pour bien peu, en fin de compte...