09 novembre 2019

La serpillère (TOKYO)


Dans ce bas monde les choses ne durent que ce qu’elles durent. Prenez une serpillère par exemple quand vous avez fait usage de celle-ci plus d’un mois elle finit par perdre son âme.
Avec mon compagnon ce fut la même chose. Après un usage inconsidéré, force est de constater qu’ il a vite  atteint son heure de gloire et n’a fait à mes yeux que décliner .
De toute évidence les folles années où tout dure sont bien passées.v

Ce déclin serait-il permanent ou des serpillères plus robustes pourraient nous laisser espérer une belle longévité en toute chose.
Les couples sont- il condamnés à s’enfoncer dans des adultères débridés jusqu’à ce qu’un  jour , tous solitaires une serpillère autour du coup en guide de chandail nous errions dans un Sahara sans nom ?

Il nous restera quoi alors à contempler ?
Les étoiles lavées de leurs larmes que nous avons versées.
Je lis en vous comme  dans un livre ouvert je vois bien que vous attendez l’épiphanie .
Les serpillères comme les sentiments d’attachements ne tiennent qu’à des fils minuscules qui s’usent que l’on s’en serve ou pas .
J’ai vu comme vous ce stupide ou génial film  « le père noël est une ordure « .v2


Comme vous la séquence du pull serpillère m’a dispensée de dix ans d’université et de soirées de Monopoly .
A cet instant quelque chose m’est arrivé. Je me suis dit qu’une chose pareille ne peut advenir. Aucun homme pourrait être assez bouché pour prendre des vessie pour des lanternes.
Aucun homme pourrait porter une serpillère en guise de gilet par amour sauf si je travaille à police secours et qu’ au vu des appels innombrables je pourrais tomber sur ce profil aux abois.
Je pourrais passer à l’offensive porter un bleu de chauffe dans cette société frauduleuse et une serpillère à la main m’agiter comme le phare dALEXANDRIE pour attirer le manant.  v3


Avec cet attirail et mon cri de guerre j’ameuterai des loups fous  du gilet serpillère (non pas du gilet jaune)
Chacun de nous à ses références et le pouvoir de séduction qu’il peut moi c’est la serpillère ..
Quel fœtus qui se respecte choisirait de naitre tout de même si on lui montrait qu’au cours de sa vie il devrait par amour porter des gilets serpillère .

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,


Scène de « ménage » (Vegas sur sarthe)

vg


« Cesse de vadrouiller ici, bon sang ! J'viens d'passer la serpillière !«
Les jours de grand ménage, on est priés de ne pas déconcentrer Germaine, mais c'est plus fort que moi, j'aime bien la taquiner : »Si t'as passé la serpe hier, pourquoi j'y passerais pas aujourd'hui ? »
« Qu'est-ce que tu dis ? »
« Je dis Pourquoi tu as passé une serpe sur le carrelage ? »
«Quelle serpe ? J'ai passé la gueille, c'est tout ! »
« C'est quoi une gueille ? »
« Chez moi à Bordeaux c'est l'nom pour les torchons »
« Ah ? Chez nous en Champagne un torchon c'est une bâche »
« J'sais c'que c'est qu'une bâche, Môssieur et ça c'est une serpillière »
« En tout cas c'est les Québécois qui disent une vadrouille »
« J't'ai jamais parlé d'vadrouille !! »
«Si Madame... tu m'as dit d'éviter de vadrouiller «
« Cherche pas à m'embrouiller, Chouchou tu vas finir par y arriver et j'ai encore du pain sur la planche»
« Je ne t'embrouille pas mais avoue que ce bout de torchon qui pue le rat crevé n'avait pas besoin d'autant de noms... »
«Ca pourrait bien s'appeler une toile que j'm'en foutrais pas mal pourvu qu'ça lave les sols; mais ça, c'est l'dernier de tes soucis »
« Justement certains appellent ça une toile »
« Et ben tant mieux ! Alors je te redis : Cesse de vadrouiller ici, je viens de passer la toile!«
« Tu devrais plutôt dire : Je viens de passer la toilière »
« Pourquoi la toile hier ? »
« T'avais bien passé la serpe hier, non ? »
« Ah ça suffit maintenant ! Dégage le plancher à la fin »
« En tout cas si c'était hier, ça doit être sec maintenant et en conséquence je peux y marcher»
«Mouillé ou sec,  tu vas sortir d'ici ! »
« En tout cas c'est nickel depuis que tu as passé la serpe »
« Mais quelle serpe ? »
« Laisse tomber, Germaine. Je ne comprendrai jamais rien à ta façon de faire le ménage... mais je reconnais que tu t'en sors pas mal» 
« J'm'en sors pas mal ? Depuis vingt ans que j'fais ça, Môssieur juge que j'm'en sors pas mal ? T'es gonflé»
« Cool Germaine, je me demandais juste si ça ne serait pas plus efficace avec une wassingue »
« C'est quoi encore ce truc? »
« Je ne sais pas au juste. C'est un mot qu'on m'a suggéré au Défi Du Samedi »
« T'as vraiment rien d'autre à foutre le samedi ? »

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,

Swing Wassing ! (Lecrilibriste)


 Ah ! Quand  je swingue avec Bérengère
le soir et le matin j'ote la poussière
Toujours sur le ring  je donne des coups
aux pieds du bureau du grand manitou
et je tourne autour des fauteuils retro
j'effleure juste un peu la caisse du piano
j'aimerais bien m'faufiler dessous
mais il est beaucoup trop étroit le trou
alors j' me contente de jeter un oeil
et de retourner autour du fauteuil                     
Autrement partout je m'faufile
et jamais au grand jamais je ne me défile
Quand je valse, quand je swingue avec Bérengère
 quand soir et matin j'ote la poussière

Elle me plonge, elle me secoue
Elle me cherche les poux
puis elle me fait faire
quelques ronds dans l'eau
toute  ruisselante me ressort du seau
et puis d'un seul coup elle me tord le cou
elle me serre, m'essore, sur le sol  m'étale
et s'en fout  complètement si  je râle
je reçois un coup sur la cafetière
avec la brosse d'son balai de sorcière
la valse commence et là j'ai des ailes
Quand  je swingue avec ma sorcière
rien ne peut autant me satisfaire
que d'essuyer en rond la poussière

Un matin est arrivé au boulot
un set complet de Clean Turbo
avec un vrai pack spécial seau
 un balai laveur serpillère
à cause du dos de ma Bérengère
qui aurait plus à se baisser
se mouiller les mains dans de l'eau glacée
Me voilà toute abandonnée
dans un coin noir elle m'a jetée
je moisis et j'ai le coeur gros
regardant de loin à la dérobée
le set complet de ce Clean Turbo
en train de swinguer un plaisant duo
avec Bérengère, ma  jolie sorcière

Mais un jour de neige, il en tombait tant
qu'elle est venue m'chercher tout en s'excusant
elle m'a étalée d'vant la porte d'entrée
pour qu'les voisins s'essuyent les pieds
mais toute la journée ses p'tits ont joué
à glisser, skier, sur mon dos s'traîner
j'ai retrouvé là toute ma gaieté
Est-ce qu'une vie de wassingue ça n'vaut
pas autant qu'un set de Clean Turbo ?

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,