b

 

Chaque vendredi après le boulot

Je vais lire tous les défiants

Je me fonds dans leurs tableaux

Parfois drôles ou émouvants

 

Les autres jours de la semaine

Lorsque ma tête est en déconfiture

Je trouve le réconfort sans gène

Dans une promenade de lecture

 

Et pour peindre mes idées noires

Et guérir certains de mes maux

J’écris de belles histoires

A la douceur du beurre de cacao

 

Je place les vilains mots à la corbeille

Je ne pose que mes mots bonheurs

Ceux que j’aime chuchoter à l’oreille

Et qui doucement libère le cœur

 

Voilà comment lorsque la coupe est pleine

J’arrive tranquillement à ouvrir ma soupape

Et le mauvais va se noyer dans la fontaine

C’est mon échappatoire pour éviter que tout dérape