m18

Les mots s'envolent, bels oiseaux aux ailes engourdies,

S'accrochent au saule, qui déjà crie sa plainte, alourdi

De ces "pourquoi", et de ces "pourquoi pas", aussi...

Echoués là, les rêves s'inventent un abri.

L'hiver menace, de si fragiles certitudes.

L'homme ramasse, d'un geste lent de lassitude,

Les feuilles mortes, en balayant ses inqiuétudes,

En quelque sorte... fidèle à ses louables habitudes.

Fuite vitale, retardant encore, l'explosion,

Sérum fœtal, concentré d'amour en fusion,

Aveux soufflés, tout abrutis de déraison...

Pourquoi aimer... pour que tout se finisse en chanson ?

https://www.youtube.com/watch?v=mjrj9enypSY

m18