"Obsédé sexuel" disait le petit frère, qui avait le chic de rapporter de la cour de l'école - ou des réunions de louveteaux, dans ce cas-ci - les termes les plus choisis.

Parfois le père essayait mollement un "Tu sais au moins ce que ça veut dire?"

Parfois la mère s'insurgeait: "Arrête avec ça! C'est vulgaire!"

Peine perdue: il allait falloir d'autres tactiques.

Par exemple, s'attaquer au nerf de la guerre:

"Dorénavant, tu mettras un franc dans cette tirelire chaque fois que tu diras un vilain mot", dit la mère, qui avait dû trouver ce conseil dans son magazine féminin.

Mais au bout de quelques jours, quand il disait une grossièreté, la mère faisait la sourde oreille et le père continuait de lire son journal.

Peut-être que si on ne réagit plus, ça s'arrêtera tout seul? ont-ils dû penser.