Dans la famille Tapudkeur, la mère Martine, s'en va chez'l docteur pour soigner ses aigreurs.

Dans la salle d'attente elle reconnait Madame Matuvu, Garocou, Putsavon, quejtepic, et Monsieur Jetesoul et keujteurluk. 

Le docteur Garotuil est un As, il appelle tout son p'tit monde par son p'tit nom pour lui faire croire qu'il l'aime bien ! Martine n'est pas dupe...

_ Bonjour Martine, rentre ! Qu'est-ce qui t'arrive ?

_Bonjour Docteur, j'ai des aigreurs, des brûlures d'estomac et comme du mal à digérer ces temps-ci et je dors mal aussi !

_Je vois, je vois...

( Il ne voit rien d'autre que son décolleté puisqu'il y plonge déjà ses yeux de merlan frit...) Il faut bien dire, à sa décharge qu'entre les renouvellements de médicaments et les aspirines à prescrire pour soigner les effets indésirables du verre en trop de la veille ( ou de l'avant veille, ou de l'avant l'avant veille, il s'ennuie un peu le bougre...)

_ Ouvre la bouche et tire la langue !

_ AAAAH !

( Il fait un bond en arrière ! )

_ C'est quoi c'brasier !? Ferme malheureuse !

_Respire ! Souffle ! NON, PAS SUR MOUAAAAA !

_ C'est grave Docteur ?

( Il est rouge écarlate avant même d'avoir posé son stéthoscope sur son soutien-gorge ! )

_ J'y vois rien, c'est en feu ! T'as pas fait les choses à moitié, dis-donc ! J'te prescris de l'eau, de l'eau sous toutes ses formes : en tisanes, excellentes pour le sommeil, tu y ajouteras une cuillère de miel et queques fleurs de tilleul, mais aussi pour immersions et ablutions. Il faut refroidir tout ça ! Tu me feras en parallèle des exercices de respiration au grand air, mais attention aux forêt, j'veux pas d'ennuis si près d'la r'traite hein !

_ Bien docteur !

_ Surtout évite les courants-d'air, gare aux retours de flammes ! Si ça arrive, fais le 18 ! Mais attention, c'est à tes risques et périls, tu comprends...l'uniforme...t'es pas à l'abri d'un pyromane !

_ Fais-moi voir ton carnet !

( Elle lui tend le petit carnet rose tamponné ici et là mais presque illisible avec le temps ).

_Il faudra penser à te faire vacciner quand ça ira mieux, j'aurais juré que tu l'étais, à ton âge !

_ Oh mais moi aussi Docteur !

_ Il vaut toujours mieux prévenir que guérir Martine, il ne faut qu'une petite étincelle pour allumer un grand feu, pas vrai ? ( Un brin de malice s'est glissé dans son regard...)

_ Pour sûr Docteur, mais quand le feu est dans le vieux bois, on ne peut plus l'éteindre...j'espère qu'il n'est pas trop tard pour la vaccination !

Martine paie et se dit qu'une fois de plus, il ne s'est pas mouillé pour établir son diagnostic...et aussi que son ordonnance ne coûtera rien à la Caisse !

_ Au revoir Docteur ! ( Elle serre sa grosse main moite et s'en va ). Elle fonce vers la mer méditerranée ou...vers la mère "Médite tes années".