j

 

 

Elle avait un penchant pour le whisky

Il adorait gazouiller sous la pluie

Les passants indifférents passaient

Pendant qu’une intervieweuse s’pâmait

 

Cependant au loin on devinait

Un drame épouvantable   s’tramer

Un Route-Master à impériale,

Au tempo-rapidos accélérait,

Et soudainement déraillait !

Les fausses notes avaient dérouté Djak le wattman,

 Qui avait l’oreille absolue.

Et

L’homme au gants jaunes ne pût jamais à temps le stopper.

 

La « Général Compagnie » après tout ce train-train,

N’eut qu’à chèrement aligner, les £ de sa Majesté

 

Mais ce qu’il a de plus inexplicable

Ici,

C’est qu’aux Chorégies d'Orange

Les sons en tous sens volaient et

L’épouse de l’homme aux gants jaunes,

Sur son violoncelle jouait

Dans la 8 -ème symphonie de Mahler

 

 

Et l’astrophysique, l’abstraction des mathématiques et même la physique quantique, ne pourront jamais nous dévoiler pourquoi, des tas d’atomes

Entre eux s’remuent, communiquent et s’agitent,

 Sans qu’il y ait un sens précis à la vie.