Au pied du lampadaire je n’avais pas trouvé une Licorne, pas de pomme d’or non plus.
Mais j’ai ramassé un étrange billet de train.

PARIS VALPARAISO en première classe/ départ immédiat.
 J’étais amusée car une gare au pied de ce lampadaire était une aberration ..
Un train pouvant faire un trajet Paris Valparaiso était si improbable que j’ai souri, amusée.
Une blague sans doute de la SNCF ou d’un cercle de poètes disparus sans doute.

Le lendemain sous ce même lampadaire un autre billet de train était vaguement éclairé.
Celui-ci affichait   Paris Moscou arrêt 10mn à Mexico .
Cette fois-ci le destin insiste me suis-je dit.
Ce questionnement déplaça sans doute mon centre de gravité car je perçus vaguement dans la brume un train qui arrivait et qui effectuait un arrêt sous le lampadaire.
Puis ma raison ayant pris le dessus le train s’évapora comme par magie et le lampadaire imperturbable s’éteignit
Je vous passe le remue-ménage dans ma tête qu’avait provoqué cette apparition.
Ce matin je saisis le billet de train qui était à nouveau sous le lampadaire.Le train apparut aussitôt et une allée de lampadaires accueillaient celui-ci dès son entrée en gare.

v

Des passagers souriants disparurent dans la brume et je fus emportée par une nuée d’ados tous inquiets de rater le départ du train.
Assises avec eux je tendis le billet de train trouvé sous le lampadaire et je lus tout étonnée la destination.
‘Vers les étoiles ‘ tiens dit le contrôleur en se saisissant du billet Madame a de la chance s’est -elle qui décide de notre direction aujourd’hui.
Les enfants impatients de connaitre le voyage tournèrent leur regard vers moi.
 La lune dis- je en riant.
J’ai alors vu le train se soulever dans l’air alors que la Lune nous souriait impatiente de notre visite.

v2