- Moi, j'veux çui là !
- Çui-là ? Mais pour te déguiser en quoi ?
- en çui-là
- Mais c'est pas possible , Pépé ne le prête pas, celui-là , c'est le casque de dragons de la Garde Impériale du grand-père de ton arrière, arrière grand-père, on peut pas le prendre, il est à Pépé et il est sacré !
- Eh ben moi, j' veux çui-là quand même !

- Il est dans la vitrine, on ne peut pas le prendre
- Si, on peut le prendre, un jour, Pépé me l'a mis sur la tête
- Pépé te l'a mis sur la tête ???, ça m'étonnerait !
- T'as qu'à lui demander...

- C'est vrai Papa que tu as mis le casque de Dragons sur la tête de Charlie ?
- Pépé est un peu embêté
- Oui, quand vous l'avez laissé le soir de votre fiesta avec les copains. Je lui ai raconté l'histoire du colonel Chabert pour l'endormir !
- Pour l'endormir ?? ? l'histoire du Colonel Chabert ??? Eh bien c'est pas étonnant s'il fait des cauchemars !
- Non, t'inquiète, j'ai un peu modifié l'histoire, la mienne se finit bien !
- Ouf, je suis rassuré, mais quand je pense que nous, on avait le droit que de le regarder et que tu lui as mis sur la tête ! Alors là, t'as fait fort  et t'as réussi, maintenant, il veut le casque pour Mardi-Gras !

Pépé ne refuse rien à son petit fils, le seul à pouvoir transmettre le nom illuste du premier grenadier de la vieille garde, l'ancêtre prestigieux, le fier dragon de la Garde Impériale.

…........

Alors, Pépé est embêté car mettre un casque sur la tête de Charlie, juste pour lui faire voir et lui laisser pour la journée avec les copains,. Pas possible ! Il faut trouver une astuce...

Mais Pépé a de la ressource … Il appelle …. Charlie, Charlie …Viens ici  et va me chercher ma casquette noire pour le sacre du Dragon de la Garde Impériale.

- C'est qui que tu vas sacrer ?
- Toi bien sûr !
- Pour ça, il te faut un casque de Dragon ! Celui-là est trop vieux, il t'en faut un neuf, car les dragons avaient chacun le leur  …. Et ils ne le prêtaient pas, tu peux me croire !
- C'est vrai ?
- Oui, c'est vrai !

Tiens une tombée de tissu velours en imitation panthère, ça devrait faire mon affaire pour le turban ... et puis ce vieux pompom rouge du vieux rideau du salon sera parfait pour la houpette du cimier...

Me voilà bien ….Moi qui rouspète toujours après ma femme qui fait des conserves  !!! Allez, le carton d'un papier toilettes peint en noir pour tenir le pompom. Tant pis, je fais un trou à la casquette pour le planter et je crante dessous pour le faire tenir … avec un peu de colle, quand même

Manque plus que l'aigle... L'aigle ... Je vais le peindre en doré.... Et la jugulaire....

- Qu'est-ce que je vais bien lui trouver, au gone, pour la jugulaire  à écailles ?
- Pardi, un cordon tressé lui dit sa femme ! J'ai justement du cordon noir ...Allez, Je te la fais ta jugulaire !
- Magnifique !

Charlie s'admire dans le miroir. Ses yeux brillent, il guerroie devant le miroir...

Il sera demain le Colonnel Chabert et jouera du tambour et du sabre en carton toute la journée, mais le soir, épuisé, il serrera ses doudous sur son cœur en rêvant aux exploits incroyables du Colonnel Chabert, à son merveilleux casque de dragons et aux zim ba boum ba boum tralalère, zim ba boum ba boum tralala.

Charlie apporte la casquette, Pépé la pose sur la tête de Charlie et règle la largeur . Puis il va fouiller dans les tiroirs de couture de sa femme …. il va bien trouver quelque astuce pour la transformer cette casquette !