"Jugulaire, jugulaire..."

J'aime autant vous dire que je n'avais pas à juguler le flot de mes idées pour répondre à cet appel tandis que je rentrais en voiture d'avoir été remettre un pain fait maison par ma femme à une de ses amies juste rentrée de clinique. Vous suivez ?

Mon épouse m'avait délégué la livraison parce que, comme chaque année à la même époque, elle ne voulait pour rien au monde louper la retransmission du Trooping the colors*.

Au moment de mon retour, c'étaient les King's Troop qui défilaient. Je jette un coup d'œil à l'écran...

wking4

Ben zut, y a des artilleuses maintenant !

J'ai fait mon service militaire à l'artillerie (vous savez bien : "Regis Ultima Ratio") et j'ai pas vu la moindre artilleuse, je ne suis pas né à la bonne époque !

Comment ? Si j'avais le même costard ? Non ! ... enfin, si, un jour j'en ai porté un similaire pour une cérémonie et non, je n'ai pas de photo, je l'ai déjà dit.

Grâce précisément à l'artilleuse qui tourne la tête à droite et vous permet ainsi d'admirer son chignon, vous pouvez constater que la jugulaire de sa toque passe largement derrière le menton alors que dans les régiments de la Garde...

w563

Ah ! Vous vous demandez bien pourquoi ces guignols à bonnet d'ourson portent la leur à l'avant du menton, sous la lèvre inférieure, hein ?

Mon épouse connait la réponse (bon, elle lui a été soufflée par le représentant britannique engagé pour la circonstance par la RTBF) : en raison du bras de levier dû à la hauteur du bonnet et du poids de ce dernier, si un grenadier recevait un projectile en haut (et forcément à l'avant, un soldat de la Garde fait toujours face à l'ennemi) de son couvre-chef, le recul de celui-ci lui brisait la nuque. Il fallait donc qu'en pareille circonstance le bonnet tombe, raison pour laquelle sa jugulaire ne passe pas sous le menton. CQFD !

Qu'est-ce qu'on dit à tonton Walrus ?

Chapeau !

Merci !

___

* Oui, je sais, la vidéo date un peu, merci aussi de l'avoir remarqué...