En haut de la rue St-Vincent
Un rimeur et une cougar
Flirtèrent l'espace d'un instant
sur le siège d'une Jaguar

 

Tête de linotte
Je sens sa menotte
Qui cherche ma main
Je sens ses roberts
et son mont pubère
j'en prends le chemin

Je sens sur sa bouche
Un fumet manouche
et de spaghetti
Et sous sa caresse
Je sens que ça presse
Que tout est parti …

L'escalator de la butte est dur aux ulcéreux
Les ailes des berlines protègent les ténébreux

 

Mais voilà qu'il flotte
mouille ma culotte
La gonzesse aussi
Sous le ciel sans lune
J'ai pris une prune
ça sent le roussi

Les policiers de la butte sont durs aux coléreux
Les gardes à vue ne protègent pas des vigoureux

 

Cette goualante il écrivit
pour qu'un Défiant assidu
Un samedi, un brin ravi
pardonne à cet individu