Quand je vivais dans ma ville (et région d’origine), je ne me rendais pas compte que je parlais différemment de mes voisins bourguignons ou parisiens car je ne sortais pas assez de ma langue vernaculaire pour avoir du recul. Aller à Paris puis Reims faire mes études n’a pas été suffisant pour m’éclairer à ce propos.                                                                                            

Quand j’ai repris mes études de lettres à la Sorbonne par correspondance, j’ai étudié en linguistique ce concept de langue vernaculaire/véhiculaire et j’ai vraiment déménagé/changé de région. J’ai quitté la Champagne où je vivais depuis vingt-cinq ans pour le Nord où j’ai vécu cinq ans. Loin d’entendre les gens parler de façon aussi outrancière que dans « Bienvenue chez les ch’tis » ou comme Jean-Philippe Janssens, j’ai tout de même constaté que ces gens qui m’accueillaient super bien, ne parlaient comme les personnes que je côtoyais jusqu’à présent ou les parisiens. Au début, je ne comprenais pas les expressions picardes de mes beaux-parents qui n’ont pas l’accent du film (déjà évoqué).

Après le Nord, je suis descendu dans le sud-ouest où j’ai découvert l’accent de l’Ariège et de Toulouse où j’ai passé mon mémoire de maîtrise. Moi, j’ai été cataloguée « accent du nord. »

Je suis remontée vers l’Auvergne et Rhône-Alpes où le parler le plus caractéristique que j’ai remarqué est le gaga de St Etienne.

Je suis aussi descendu de  deux mille kilomètres environ pour Casablanca où le casaoui s’est noyé pour moi dans l’arabe que j’ai essayé …. en vain d’apprendre.

Pour finir, j’évoquerais les langues apprises pendant dix ans et plus comme l’anglais que je maîtrise assez pour comprendre et me faire comprendre en Angleterre et Turquie

L’allemand mais que je n’ai pas assez pratiqué pour la parler bien qu’étudiée pendant dix ans

Le latin m’a nourri  mais j’ai beaucoup perdu de ces longues années d’apprentissage

A chaque fois que j’ai visité un pays, je me suis mis à la langue avec plus ou moins de bonheur : italien pour Venise, espagnol pour Barcelone, turc pour Istanbul, néerlandais pour Amsterdam.