02 février 2019

QUO VADIS ? (Walrus)

 

On se le demande !

Savez-vous que j'ai appris le latin ?

Bon, c'était à mon corps défendant et ma connaissance de cette langue morte (vous aurez remarqué que les "chefs d'œuvre" de la littérature sont tous écrits en langue morte : plus personne ne parle encore comme Molière ni même comme Marcel, Dieu merci! (ouais, je sais, ça faisait longtemps mais on ne se refait pas)) a toujours été parcellaire et le devient chaque jour un peu plus.

J'ai appris le latin parce qu'à l'époque de mes études secondaires, l'option qui ouvrait le plus de possibilités vers les études supérieures (tout ça pour finir promeneur de chien) c'était Latin-Math, c'est bête comme chien chou.

J'ai donc bien été obligé de survoler le latin et les blagues de potaches y associées, vous savez, genre "Sumpti dum est hic apportavit legato alacrem eorum", je vous fais grâce de la traduction.

De cette époque, il me reste un carnet de petites caricatures intitulé "DE VIRIS ILLUSTRIBUS II LATINMATHÆ" (non, je ne vous le montrerai pas, c'était à usage interne et il me reste encore aussi une trace d'amour-propre) et un vague souvenir à propos de QUORUM.

Il me semble que cette forme est celle du génitif pluriel (masculin ou neutre) du pronom QUI (QUAE, QUOD) et pourrait donc se traduire par "desquels".

Intéressant : son successeur dans la déclinaison dans l'odre belge (celui utilisé par Brel : nominatif, vocatif, accusatif, génitif, datif, ablatif (rosae, rosae, rosas, rosarum, rosis, rosis)) se trouve être, lui aussi, un mot utilisé dans la langue française : QUIBUS.

C'est peut-être lui que Walrus (mon Mister Hyde, quoi de neuf docteur ?) aurait dû choisir, ça vous aurait fait des pépettes !

 

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : ,


Quorum (Venise)

v1v2

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

La tatin au quorum (Vegas sur sarthe)


« Dis mon biquet, toi qui sait toujours tout c'est quoi un quorum ? »
Germaine a le don de poser des questions au plus fort de mes parties de sudoku, alors planté pour planté j'aime bien la faire marner : »Je connais le Rhum- Coco mais pas le co-Rhum »
« Tu m'fais marcher ! Allez, c'est quoi un quorum ? »
J'ignorais qu'on parlait de quorum dans Gala ou dans ces romans à l'eau de rose qu'elle affectionne.
Comme je ne sais pas tout, je file chez mon pote Wikipédia qui est à deux doigts de ma souris sans fil … et j'énonce fièrement :
« Le quorum c'est le nombre minimum de membres requis pour délibérer »
« Ah ? » … Germaine a l'air déçue ; elle avait dû imaginer un quorum grimpant avec de grosses fleurs ou bien un sirop de corps d'homme avec de grosses bourses.
Un reflet lubrique passe dans son regard à moins que ça ne soit le reflet de mon regard dans le sien : »Ils disent que si le quorum n'est pas atteint, la séance est remise à une prochaine date »

« J'ai pigé ! » explose t-elle. J'adore quand Germaine explose, ça lui donne un petit air Mégère apprivoisée et ça met un joyeux désordre dans sa choucroute blonde à faire triquer un internat de puceaux.
Elle est rose de confusion, signe qu'elle a l'air d'avoir pigé : »C'est comme quand Patricia avait invité des couples et qu'elle avait remis le pince-fesses à plus tard parce qu'il y avait plus d'hommes que de femmes ! »
« Euh... non chérie, pour les partouzes ça m'étonnerait qu'on dise quorum »
« Ah bon ? On dit quoi alors ? »
Là je suis bien emmerdé car mon pote Wikipédia n'a pas prévu ce cas de figures … si on peut parler de figures.
Je pourrais parler de parité mais je tente une pirouette (sans penser à mal) : »Et bien dans ce genre de réunion, ce mot ne convient pas au décorum »
«Quorum est un mot qui ne convient pas à des quorums ?  J'ai du mal à te suivre mon biquet»
« J'ai voulu dire décorum, ma chérie … ou si tu préfères l'étiquette »
« Si je préfère l'étiquette ? Quelle étiquette ?»
Je sens qu'on s'enfonce.
Wiki ! Au secours !

« Oublie l'étiquette, chérie. Imagine plutôt que le quorum est atteint »
« Le quorum est tatin ? Comme la tarte, alors ? »
Pourquoi faut-il que Germaine ramène toujours tout au culinaire ou au sexe ? Dans sa tête, c'est une éternelle grande bouffe et si ça m'a plu au début de notre relation, je dois dire que ça me fatigue grave.
Trois cases à remplir pour finir un sudoku niveau «Infernal » c'est pas de la tarte mais là on est en plein dedans et la solution c'est pour ma pomme !

Si j'abonde dans son sens, on devrait pouvoir s'en sortir sans s'engueuler.
« Disons que le quorum est tatin si le nombre d'invités est tel qu'on peut découper la tarte sans avoir besoin d'un rapporteur ou d'une règle à calcul »
Bouche bée et les yeux écarquillés, Germaine illustre parfaitement cette fameuse expression gastronomique composée de deux ronds de flan.
Je l'ai scotchée.
Cette fois elle a compris, aussi se fend-elle d'une de ces conclusions dont elle a le secret et qui me laisse toujours perplexe : »Je retiens l'idée. Ca te plairait une tarte tatin au rhum-coco pour le prochain pince-fesses de Patricia ?»
J'ignorais qu'on ferait partie du quorum !
Je vais y réfléchir

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,