Au coin d'la rue des Basses Fosses
Lovée en manteau de chat noir
La Duchesse attendait son carosse
qui l'emportait vers le manoir

Bien à l'abri derrière son kiosque
il ne rêvait que d'aventure
Il avait nom Elie Ratùr
Mais il était plutôt breau gosse
Et il vendait ses horoscopes
que Duchesse chaque mois achetait
Il était amoureux de Duchesse
Mais il n'osait se déclarer
Quand on s'appelle Elie Ratùr
des Duchesses on se fait jeter

A l'école on l'avait moqué
« Lis tes ratures », on l'appelait
d'échec en échec il allait
car ça l'avait traumatisé...
Il raturait, il raturait
comme on bégaie, il raturait
toutes les pages qu'il écrivait
Même dans ses rêves il raturait
ça le laissait tout déprimé ...
Un psy, il fallut consulter
La psy, fine mouche lui dit
Votre nom est  prédestiné
travaillez vos ratures et puis
écrivez, transformez, écrivez ...

Ce qui fut dit, Elie le fit
Des pages et pages s'entassèrent
Elie transformait ses ratures
Et une histoire s'écrivait
De voir ainsi cet Epîcure
et son sourire d'Estrémadure
toujours plongé dans ses césures
notre Duchesse s'enhardit
tout de go à donner son adresse
pour qu'elle savoure ses prouesses
car elle était une éditrice
et proposa de lire gratis
son spécimen sans rature …

Ce qui fut dit, Elie le fit
il se rendit à cette adresse
Melle Duc qu'on appelait Duchesse
l'attendait !
Elle lut pendant deux jours, deux nuits
les aventures d'une Duchesse
amoureuse d'un roturier
Elle en fut tout émoustillée

Et croyez le, si vous voulez
Le premier prix d' littérature
décerné à Elie Ratûr
pour « la duchesse et le raturier »
fit un tabac incontesté
Pourtant y 'avait une rature
dans le titre bien imprimé
Mais personne n'avait remarqué.