À l'orée du couchant
Quand la brune
Tient la lande au secret
Du fond de la peur ancestrale
Surgit le korrigan
Capable d'infinies métamorphoses
De l'immobile au chaos
Du chaos au silence
Du murmure à l'ouragan
Du gouffre à la haute cime

De la crainte au désir
Tout peut advenir