Elle naquit au Canada en 1967. Sa maman s’appelait Ciboulette et son papa était un danseur au Nord. On la prénomma Fanfreluche pour une vedette de télévision canadienne.

Enfant prodige, à deux ans elle remporta plusieurs prix impressionnants chez elle et aussi aux États-Unis. Mais comme il arrive à presque toute autre vedette précoce, ses compétitions s’arrêtèrent quelques petites années après.

Et, pourtant, on ne l’oublia pas, cette fillette merveilleuse. En 1981, elle fut intégrée au temple de la renommée canadien, et, comme Catherine de Medici, qui mit au monde trois rois, cette beauté fut la mère, elle aussi, de cinq enfants surdoués, dont un connu partout dans le monde.

Le 25 juin 1977, sa vie extraordinaire fut marquée aussi par un évènement peu commun : lors de cette grossesse, Fanfreluche fut mystérieusement kidnappée par des malfrats. À cause de sa renommée, on fit même appel au FBI pour la retrouver.

Miraculeusement, un couple au Kentucky la retrouva saine et sauve quelques mois plus tard, mais avant la naissance de son fils extraordinaire.

La Fanfreluche vécut la fin de sa vie remarquable à la retraite avec une compagne dans la ferme qui s’appelle Big Sink, où elle est enterrée. On peut y visiter sa tombe, ce qui est vraiment inhabituel…pour une jument.

Voyez-vous, cette Fanfreluche était la maman du grand cheval de course connu du monde entier : Secrétariat.

Pour des photos et un compte rendu bien plus complet de sa vie, visitez

https://www.drf.com/blogs/remembering-old-friends-fanfreluche-and-optimistic-gal