De tous temps c'est à dire depuis l'Homme de Chromosome, l'ectoplasme a existé et enflammé les hommes ; ectoplasme, mycoplasme, sarcoplasme, protoplasme... il est grand temps de faire la lumière sur ces étranges phénomènes. (Tous ces noms sont authentiques)

L'ectoplasme est une manifestation produite par un médium au cours de séances de spiritisme.
Plus le médium est spirituel et plus nombreuses sont les manifestations.
Un médium est une personne du milieu – ni trop à gauche ni trop à droite – sensible à des influences non perceptibles par les fainéants et ceux qui ne sont rien.
Numériquement, un ectoplasme vaut 150 plasmes selon les manifestants et 10 plasmes selon ceux qui le dispersent.
Depuis le 14 mai 2017 nous possédons un médium très très spirituel puisque c'est plus précisément lui qui nous possède au moyen d'une poudre magique dite de Perlimpinpin et de carabistouilles.
Sauf exception ses séances de spiritisme ont lieu chaque mercredi.
En état de transe il est capable de faire tourner les tables, un phénomène appelé « remaniement ectoplasministériel ».

Les physiciens spécialisés en manifestations ont pu isoler deux substances accompagnées d'une odeur d'ozone : une substance liquide dite canon à eau et une substance gazeuse dite lacrymogène.
L'ozone troposphérique ou ''mauvais ozone'' ou « ozone du peuple » est engendré par la pollution et doit être combattu à coups de ministres de la Transition éctologique et solitaire.
Les perturbateurs sont dits endoctriniens quand ils sont endoctrinés par les réfractaires au médium ; on les distingue à leurs cris stridents parmi lesquels « bachi-bouzouk », « moule à gaufre » voire « ectoplasme » lui-même.
En dernier recours l'ectoplasme se soigne au cataplasme, remède qu'on applique à chaud ou à froid sur la peau au moyen d'une matraque télescopique et thérapeutique.
Les ectoplasmes d'été s'appellent des mycoplasmes reconnaissables à leur bâton glacé bourré de bactéries ; les mycoplasmes se reproduisent en dehors des cellules avant d'y être conduits au moyen des agents susdits.

De 2007 à 2012, les ectoplasmes portaient le nom de sarcoplasmes en référence au petit médium de l'époque.
Les protoplasmes sont des prototypes d'ectoplasme développés in petto par des médiums insoumis qui rêvent d'être médiums à la place du médium.
Le médium se tient sur un socle dit « socle électoral », soutenu par des cadres et calé au moyen de béquilles dites « bénéfices du doute » ; tout le jeu consiste à faire chanceler – et non pas Chancelier – le médium.

Tout le monde peut jouer...