15 jours que j’attends, que je mange sans appétit et à n’importe quelle heure, que je ne sors plus de chez moi, que je me lave à peine, que je vis l’œil rougi par le visionnage obstiné des chaines d’info en continu, 15 jours que je néglige mes amis, mes enfants et petits-enfants qui, lorsque j’en ai la garde, sont nourris de pizzas immondes livrées par des travailleurs surexploités que je note mal (exprès) sur les sites faits pour ça, juste parce que je suis devenue méchante , juste parce que depuis 15 jours, l’insoutenable attente, entretenue par  des scientifiques sadiques souhaitant reprendre le contrôle du climat et cherchant à me faire croire qu’on va sortir de la grisaille .

v

De ces fumée, plomb, poussière, muraille… gris éléphant, souris, tourterelle… gris de Payne, de perle, gris gustavien… gris Delacroix, Renoir, Vélasquez… gris administratif… éminence grise, marché gris, matière grise, pouvoir gris, zone grise… faire grise mine, en voir de grises… grisaille, griserie, griseur, feldgrau…

Oui la Grise climatique , avec ces mistigris de l’écologie nous promettant un avenir lumineux si et encore si  on accepte que les crevettes deviennent grises

Je te fais un dessin où tu vois le tableau avec ses milles nuances de gris qui nous attendent.