Venez faire des guili-guili au Mexique !!

 

L’annonce était alléchante

J’avais écumé toutes les offres pour des vacances paradisiaques.

 

J’étais formelle l’automne avait ses champignons l’été ses nichons.

Pas une Pub sans un téton au bord de l’eau par 30 degrés.

 

La preuve scientifique de cet audacieux postulat c’était l’écho de la presse people.

 

Toutes les destinations paradisiaques nous vantaient à chaque page le sein nu le Graal des vacances réussies.

Je ne comprenais pas comment la géopolitique de sein  pouvait avoir un lien avec nos migrations estivales .

Quand mon compagnon m’a proposé de passer des vacances à Miami Beach, j’ai tout de suite flairé l’arnaque.

Je suis arrivée à le convaincre que les sports d’hiver étaient plus passionnants C’était certes pire que l’ail pour un vampire ,mais c’était le délai pour mes seins non  botoxés fassent bonne figure, car eux ne respiraient pas l’arnaque !!.

v