Nuit noire nuit sans lune
Sa besace de rêves
Qui se mettent en marche
Pour réveiller le jour
Nuit d'étoiles nuit d'été
Lève haut sa lanterne
Le silence agité
Des corps enlacés
Nuit blanche
Ô mes nuits blanches
Errent en impossible
Plus sûr que lendemains
Je reconnais Pégase
À l'assaut des obstacles
Plantés au cœur battant
De mes ciels d' insomnies
D'un coup d'aile dénoue
Les mots livrés en vrac
Au détour d'une page
Et défie les chimères
Jusqu'au seuil de l'aurore

Le matin me ramène
Au bord de son défi
J'y chercherai patience
Jusqu'à la nuit prochaine.