Pas plus tard qu’hier, je demandais à mon amie musicienne quelques renseignements quant à la guimbarde, sujet du moment chez nos amis du « Défi ». « Ça casse les dents !... » me dit-elle, tout de go, en serrant ma main un peu plus fortement…  

Les vibrations, peut-être, ou alors la façon de la tenir dans le bec, ou bien encore les frappements répétés sur le coin de l’instrument, me dis-je, sans approfondir plus avant ses conclusions. Aussi, je ne vais pas vous bassiner avec une histoire abracadabrante, tout droit sortie de mon imagination en ut…

« Je connais des instruments qu’il est beaucoup plus agréable d’avoir dans la bouche… », rajouta t-elle en rougissant un peu et en accélérant le pas vers mon petit chez moi. Nous y passâmes l’après-midi ; sur le sol et sans bémol, accordés au même diapason, on révisa nos gammes. Experte en turlute traversière, avec tambours et trompettes, j’eus droit à son extraordinaire concert privé de galoubet sans braguette…