La guimbarde est un engin bruyant qui utilise une lamelle accélératrice actionnée avec le pied – et au mieux au doigt et à l'oeil – et encouragée avec la bouche pour donner une sorte de ronronnement de satisfaction.
La guimbarde fait partie des idiophones c'est à dire des engins de percussion; c'est pourquoi on l'équipe de pare-chocs contre les utilisateurs plus idiophones que les autres.
Les plus anciennes guimbardes ont été trouvées près de la mer Caspienne ou "Mère casse-pieds" en référence à son bruit horripilant.

La guimbarde occidentale est faite d'acier ou d'aluminium; les chassis en métal embouti évitent à l'idiophone d'avoir à le faire lui-même.
Une fois mise en branle la guimbarde peut vibrer à des fréquences jusqu'à quelques centaines de Hertz excepté la guimbarde diesel qui vibre plus grave.
L'étude acoustique du son de la guimbarde est complexe car il est accompagné de bruits parasites émis par l'idiophone tels que: "Va donc Hé connasse" ou encore "T'as eu ton diplôme dans une pochette surprise".
On peut aussi s'en servir en serrant les dents ce qui donne une intéressante diversité de sons; la cavité de résonance est dite "grande gueule" ou "pauvre con" ou plus simplement "espèce d'idiophone".
On remarquera le chantant "Figlio di puta" des propriétaires de guimbardes Ferrari et le plus guttural "Schwantzkopf "(tête de noeud) des amateurs de guimbardes Audi.
Au Québec on l'appelle bombarde puisqu'au Québec on n'est pas fichu d'appeler les choses par leur vrai nom; la bombarde a son propre chant dit "Suce ma graine" et intraduisible en français.
Il serait fastidieux d'énumérer tous les autres noms utilisés dans le monde; citons pour l'exemple le Scacciapensieri italien évoqué plus haut, la Trump anglaise quoi qu'on en pense, le Kōkin japonais plus coquin qu'on ne le pense.
Selon les pays la guimbarde se pratique à droite ou à gauche mais jamais au milieu; dans tous les cas on délivre un permis de guimbarder muni de points.
Privée de ses points, la guimbarde est muette... on n'entend plus alors que le célèbre cri du guimbardier "Mort aux vaches!"

Utilisée dans l'art musical populaire et folklorique sur route, la guimbarde est un signe extérieur de richesse; des concertos de guimbarde sont organisés traditionnellement aux périodes de transhumance estivale.
Elle permet aussi bien aux jeunes branleurs de chauffer de la cougar qu'aux vieux beaux de draguer la minette.

On ne peut clore le sujet sans évoquer la e-guimbarde, résultat d'une recherche prometteuse, un engin du futur non polluant puisque anti-bave.