Lune ronde et large s’étale dessus l’horizon

Méfie-toi de la lune ronde
quand elle brille à nouveau sur le monde.

Lune inconsciente s’égratigne accrochée dans les branches

Méfie-toi de l'astre moqueur
quand il joue à t'induire en erreur.

Lune sanguinole sur le bord de la route

Détourne-toi de sa froide lueur
sa lumière ne te réchauffera pas le cœur.

Lune s’écarlate et puis soudain s’élève, mauvaise conseillère

Elle te fera prendre des chemins détournés
qui te perdront dans des voiles d'obscurité.

Lune maudite exacerbe nos sens

Mystérieuse,
malicieuse,
méfie-toi de ses maléfices
quand elle baigne dans un halo de tranquillité.

Lune sournoise exaspère nos nerfs et bouscule notre perception

Prends garde à elle quand ses yeux te regardent
elle te fera perdre la tête si tu n'y prends garde.

Lune méchante embrouille notre esprit

Un peu sirène, un peu sorcière,
complice attentive du poète
qui lui adresse ses prières.

Lune ricane, triomphante, se moque de nos bévues et des cœurs chamboulés

Eblouissante, fascinante, Lune
se rit de notre infortune.
Aussi sournoise que belle,
elle est perfide et cruelle.

Lune satisfaite se dore dans sa poussière d’étoiles.