Tel un magistral chef d'orchestre,

un peintre fou a badigeonné le bleu céleste à grands coups de pinceaux.

Il a mélangé l'or et le charbon, le souffre et l'argent,

il a dilué le vert et le bleu, le rouge et l'orangé, le rose et le violet,

nuages de fumée propulsés par un vent chahuteur,

poussière de nuages dans le coeur du couchant...

 

Tel un peintre de génie,

il a explosé sa palette de peintures dans un feu d'artifice,

il a soufflé des cristaux de diamant dans les nuages de suie.

Et la lumière joue dans l'océan du ciel,

et des vagues de nuages s'affrontent en combats de titans,

et le réel tutoie le fantastique...

Combattants conquérants,

nuages écartelés découvrent le bleu d'un ciel

tellement insoupçonné qu'il en est reposant.

Extase du temps présent...

 

Tel un prestigieux chirurgien,

il a colmaté les blessures du soleil

en tissant des fils d'or et d'argent

à travers ses larges plaies béantes.

 

Telle une tendre mère aimante,

il a effleuré de ses doigts le ciel,

il a fermé les paupières du jour

pour que s'ouvrent les yeux de la nuit.