Regardez cet enfant
Devant la confiserie
Ses yeux sont si grands
Sur un air d’euphorie

Il s’approche doucement
Et passe par plusieurs phases
Le ravissement, l’étonnement
Et pour finir l’extase

Il tend sa petite main
Qui cogne la vitrine
Un visage de bambin
A l’humeur bien chagrine

Mais ces bonbons de couleurs
Réveillent son petit cœur
Et l’entourent d’un bonheur
Aux mille senteurs

Regardez cet enfant
Devant cette boutique
Ses yeux sont si grands
Et son air euphorique