Proposer une histoire de grand-père, c'est bien moi, ça !

Qu'est-ce que je vais bien pouvoir raconter ?

Mon grand-père paternel a été tué au cours de la première guerre mondiale et je suis né pendant la deuxième, c'est dire si je l'ai connu ! Il était Anversois et je pense qu'il s'appelait Louis. Il faisait partie d'un régiment de ligne, ce que j'ai déduit d'une photo de lui à cheval sur un tonneau que j'ai retrouvée chez mes parents. Ça fait pas bezef !

Celui du côté de ma mère est décédé quand j'étais encore tout jeune, à peine a-t-il eu le temps de me fabriquer des oiseaux faits de pommes-de-terre et d'allumettes qu'il enfermait dans une cage suspendue au mur extérieur de la maison. Il se cachait derrière le coin et sifflait pour essayer de me faire croire qu'ils chantaient. Il s'appelait Félix, comme un de ses fils, mais tout le monde l'appelait par son surnom : Lu Gawe, la guimbarde en patois liégeois, mais je ne l'ai jamais vu jouer de cet instrument.

Ça fait une paie aujourd'hui que je suis grand-père moi-même et que j'improvise vu mon manque de références...