Assis sur son banc public, le sien mais à tout le monde, Emile attendait Sylvain. Son pote lui avait donné rendez vous là, deux saisons auparavant, quelque part au printemps :

-        Ciao, on se revoit à la saison des éléphants.

Crac, l’automne arrive, une branche profite du grand vent pour sauter de son arbre et aller s’asseoir sur le banc public d’Emile :

-        Salut Emile

-        Salut vieille branche…