L’autre jour , je me suis levée , j’ai saisi une flûte enchantée

J’y ai déposé  une cuillère à café de pétale de rose  et deux dés à coudre de monbazillac et je suis partie .

ve01



Mais suis-je assez loin  de cette potion magique ?
Suis-je assez loin pour qu’il me cherche sans fin  ?

Là bas il y avait trop de miroirs , qui me souriaient indéfiniment .

Atterrir sur cette terre un verre de monbazillac à la main n’est pas facile .
Mais c’est le sort que je lui réserve .
Parfois j’essaie de me persuader que je me suis trompée d’époque

C’était pas comme ça que j’avais rêvé ma vie .
Il arrivera j’en suis convaincue  nu de la voix lactée ivre des arôme de ce vin
Parlant de l’été qui ne viendra pas , de ces vignobles généreux qui courbent leur chevelure dorée dès le passage de la rosée .

ve02


 

Mais on ne quitte pas un enfant me dit la pluie
Décidément tu n’y comprends rien répéta le vent dans les branches des peupliers .
Reviens alors qu’il en est encore temps bois ce verre de Monballizac et cours lui murmurer ton amour fille ingrate .!!