La belle Loalwa

A fait danser la lambada,

Elle a fait s’agiter bien des hanches

Sur les plages et sur les planches.

 

La pauvre Loalwa

Ne chantera plus la lambada.

Certains goujats âpres d’appâts

L’ont précipitée vers son trépas.