Tous les jours le boulot
Pour payer les factures
Et l’essence pour l’auto
Et bien sur la nourriture

Alors elle attend le vendredi
À vingt heures très précises
Là elle se sent ragaillardie
Car une soirée s’improvise

Début d’un Week-end festif
Bien à l’aise dans ses chaussures
Elle n’a qu’un seul objectif
Encore et encore battre la mesure

De ses petits pas de danseuse
De la rumba à la lambada
Rien ne lui résiste elle est heureuse
Un peu de disco ou bien une petite java

Elle danse seule ou accompagnée
Enfin elle vit elle est passionnée
Même si elle n’a pu en faire son métier
Elle tourne dans la lumière vers sa destinée