Dans le grenier des anges habite un encrier
où viennent s'abreuver d'étranges plume d'oies
empruntées aux oiseaux émigrants québecquois
par quelque écrivaillon, troubadour oublié

Il rêve aux maisons bleues, à ses chers orangers
qui ont au fil des nuits pris les couleurs du temps
comme ses yeux rougis, fatigués, cécitants
rongés par la passion  et le rhum arrangé.

De cet hémisphère Sud il ne lui reste rien
que des bouts de pampa, de rios bleu ardoise
les parfums entêtants de cette argentinoise

peinte grandeur nature, traces à main levée
Sur le coeur il a mis ces deux mots: Vie privée
dans ce grenier des anges où rêve un écrivain.