L’été brûlait toutes les fleurs du cimetière.
Pour atteindre la tombe du Roi, il fallait suivre une allée de roses rouges.
Plus j’avançais plus et plus la bulle qui lui servait de sarcophage prenait une teinte pourpre .
J’arrivai enfin en sueur devant cette tombe cristalline dont on n'avait jamais pu craquer le code.
Un chevreuil a  bondi sur moi afin de m’empêcher de toucher le verre.

Mes yeux ont eu à peine le temps de capturer le regard profond du chevreuil qui venait de me mettre en garde .
C’était comme un livre de sagesse qui bondissait sur mon visage pour m’apprendre l’humilité .

Je suis restée ainsi au sol  et la bulle me parut géante. Une fauvette se nicha en haut de la bulle et une brume épaisse recouvrit le corps du ROI.
Je voulais voir son visage dont on racontait la beauté de par le monde .
Ce Roi était une énigme  , il avait les yeux humides et quand la brume se fut retirée , il me fit un signe de la main.
Je m’approchai pour mieux entendre son message . On disait que ce Roi n’avait jamais prononcé phrase inutile .

« Tiens près de mon visage une bougie pour que sa flamme me dise que vous êtes encore vivant 

ve01