Un livre comme une plongée "A rebours" de l'alphabet d'une bibliothèque
Le catalogue d'une exposition sur Félix Ziem comme une plongée dans le beau
Qui prend les traits du port de Martigues, de la lagune de Venise, de Constantinople
"Le corps de la sculpture" à la quatrième Biennale  en 2016 de Yerres dans l'Essonne
Le commissaire parle de cet art comme une "poésie dans le vacarme" de la ville.
Réécouter "Le vent dans les roseaux" de William Butler Yeats traduit par André Pierre de Mandiargue,
Ces belles éditions, bilingues, illustrées où l'on sépare au coupe-papier les pages.
Aller voir dans le monde entier, les architectures de Frank Lloyd Wright ou Wilmotte.
Le Musée Guggenheim à New York pour l'un, le dernier stade de Nice pour l'autre.
Il manque dans cette bibliothèque "Le portrait de Dorian Gray" perdu vers l'Atlantique
Mais j'ai réparé un peu cette "perte" en allant voir l'exposition Oscar Wilde en octobre.
Dans ma chambre à moi, ma bibliothèque d'âme, il y a forcément Virginia Woolf
Et avec elle ma professeure de lettres par correspondance qui m'a fait aimer "Les vagues."
C'est mon cher Gérard de Nerval qui m'a fait avec Watteau embarqué pour Cythère.
Avec Woody Allen et Andy Warhol, je pars pour New York, l'un m'emmène à Manhattan;
L'autre m'entraîne vers le Velvet Underground voir sa "Marilyn rose", admiration partagée.
Un livre comme une plongée, un voyage entre eau du ciel et terre de feu, une plongée d'âme.