j


Depuis la sixième – ça a commencé, avant peut-être, mais elle n’en a souvenance, elle collectionne les fotes d’orthographe.
Le plus dur c’est surtout la grammaire. La conjugaison, elle exècre.
 Quand un mot lui plait elle le transforme en néologisme, comprenne alors qui peut !
Foutu Bescherelle  ,  tout juste bon à enrichir un éditeur, elle n’en ouvre jamais les pages, encore bien moins celles du Bled -quel drôle de nom qui fait penser aux champêtres, les ceusses du fin fond de leur campagne, qui sont illettrés, les bienheureux !
Bref vous l’aurez compris sa collection déplait à l’intelligentsia, tiens, un mot qu’elle sait écrire !
Par contre elle collectionne la gentillesse, le dévouement, la charité et toutes autres bondieuseries qui la mèneront droit au paradis.

Après tout c’est ça qu’elle recherche, collectionner le bonheur sous toutes ses formes ,dans le grand inconnu.

 Et surtout n’allez pas lui parler de collectionner les livres sur des histoires de réincarnation !
 Elle ne voudrait surtout pas revenir sur cette terre comme une érudite, la tête nantie de trop - savoir, il lui semblerait qu’elle fût alors devenue pédante.  
 Peut-être   à la rigueur aimerait-elle être réincarnée, en Shi Tzu, pouvant alors se faire se faire dorloter, sans avoir besoin de connaître la syntaxe.   
Et en gentil petit toutou affectueux, d’origine tibétaine, somme toute, proche de ces contrées lointaines où il est couramment pratiqué, elle communiquerait en Haïku, et s’en régalerait comme d’un pâté de mots, les clabaudant   à tout venant, à tous les vents, phonétiquement, sans en connaitre l’orthographe