Quoi donc, me direz-vous ?

Eh bien, le titre de ce trois-cent-quatre-vingt-cinquième sujet : "Étrange disparition".

Je l'aurais bien mis au pluriel, moi, parce que sur ce blog, les disparitions , c'est pas ça qui manque ! Et ça, c'est pas étrange, non?

Lorsque l'on* consulte les statistiques de participation, on en vient vite à se poser des questions.

Sur un blog où le nombre des participations hebdomadaires tourne autour de la dizaine et sont le fait d'une vingtaine d'individus à tout casser, où donc sont disparus ces personnages, au demeurant fort sympathiques, qui ont alimenté ce blog par le passé, puisque la colonne de droite n'en répertorie pas moins de cent-soixante-trois ?

Même nos mères fondatrices ont disparu (pas pour tout le monde : il y en a une qui élève des enfants dans le Perche et l'autre file le parfait amour dans la capitale du Cambodge).

On pourrait saisir l'occasion pour donner une petite leçon de statistiques, mais on découvrirait une fois de plus qu'elles sont trompeuses. Déjà, la distribution du nombre de participations par semaine n'est pas gaussienne, même en éliminant les deux points anormaux de 144 et 200 résultant d'une modification temporaire de la règle du jeu.

gauss

 

Et de toute manière, elles ne nous aideront pas à retrouver tous ces amis disparus, certains après une unique participation d'autres après de bien plus nombreuses, la détentrice du record à cette extrémité des comptages étant KatyL disparue (momentanément nous l'espérons) au bout de 143 participations.

J'adresse une pensée émue à ces chers disparus et leur offre une petite chanson...

 

*La tournure est un peu "empruntée", mais c'est pour éviter "lorsqu'on con..."