Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le défi du samedi
Visiteurs
Depuis la création 1 044 214
Derniers commentaires
Archives
28 novembre 2015

Trans-e (Marco Québec)

 

Le garçon racontait
Que d’aussi loin qu’il se souvenait
Il avait toujours voulu être une fille
Et que ce petit bout de chair
Dont les mâles sont tellement fiers
Lui paraissait bien inutile

La fille racontait
Qu’en ce qui la concernait
Elle avait toujours détesté
Le corps dans lequel elle était enfermée
Elle enviait la stature des garçons
La force de ces fanfarons

Tous les deux avaient opté
Pour retrouver l’harmonie
Que leurs corps et leurs pensées
Puissent devenir des amis

Il s’en trouvera pour penser
Que tout cela est insensé
Mais au-dedans de moi-même
Je me dis que c’est une énigme

Et d’ailleurs le mot « énigme »
A eu son propre dilemme
Mot féminin de nos jours
Ne l’a pas été toujours
A pris le genre masculin
Dans certains alexandrins

Corneille fit dire à Œdipe
« Et l’énigme du sphinx fut moins obscur pour moi »
Ce n’était pas une erreur type
Ce mot n’avait alors toujours pas fait son choix

 

Commentaires
M
Merci bien
Répondre
B
Superbe respect Monsieur Marco Québec
Répondre
M
L'essentiel est bien de retrouver une belle harmonie ! Bien vu le passage du mot énigme du masculin au féminin !!!
Répondre
V
après ces savoureux commentaires , il me semble que le silence est de mise !!
Répondre
E
le genre et ses doutes et ambiguïtés peuvent encore trouver des explications biologiques, mais l'incarnation elle même ? et que penser de ces trois mots : ( amour, délice et orgue), qui sont au masculin lorsqu’ils sont employés au singulier et féminins au pluriel ?
Répondre
Newsletter
Le défi du samedi