Quand on est retraité de la Caisse d'Epargne

après avoir porté les couleurs des banquiers

offert notre profil au talon des chéquiers

on aspire aux douceurs, sans humeur et sans hargne.

 

Alors redescendu de la fameuse enseigne

et rangé au placard notre queue en plumeau

on rentre dans le rang, celui des animaux

qui chinent l'acacia, le gland ou la châtaigne.

 

Il nous faudra alors monter au noisetier

chercher des provisions c'était notre métier

notre cash-noisette, notre assurance-vie.

 

Faisons gaffe au dentier, on n'a qu'un ouvre-boîte

on est ankylosé, l'allure maladroite

et le chasseur planqué tire sans préavis!