Quand les ombres du style eurent quitté la table
que le dernier rayon du brillant Apollon
sur la pierre eut jeté son ultime jalon
il fallut accepter, subir l'inévitable.

La table refroidie - métronome des jours -
de l'équation du temps avait brouillé le jeu,
du combat Jour et Nuit on consentit l'enjeu
Hypnos avait sur nous posé son abat-jour.

Fixant de l'instrument, l'inutile gnomon
comme le naufragé son futile timon
on se prit à rêver de l'éternelle vie.

Mais en regardant mieux avec horreur on vit
qu'un esprit pernicieux - frénésie meurtrière -
y avait apposé au bas “Crains la dernière!”