28 mars 2015

Défi #344

"La nuit, le saviez-vous, les cadrans solaires sont gris,

étourdis sans doute d'avoir tourné

une journée entière et la tête au soleil.

Lorsqu'ils sont endormis, le temps s'arrête

et les hommes en profitent

pour rêver qu'ils ont cessé de vieillir."

.....................................................

(Extrait de "Pour tout l'or des mots" de Claude Gagnière)

 

Cadran solaire

 

A vous de continuer

ou de vous inspirer de ce texte !

A tout bientôt à samedidefi@gmail.com

Posté par MAPNANCY à 00:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


C’est quoi ? (trainmusical)

 

Explique-moi, Mariette c’est quoi :

Du rouge trouble sang ?
Du rouge trouble à boire ?

Des arbres, avec un vert trouble écologique ?
Des végétations d’origines martiennes ?

Des rayons troubles qui m’éblouissent la vue ?
Des visions troubles irréelles ?

                          

                                    ***

Une demi-heure plus tard

Jacky !!!
Si tu avais attendu pour aller boire ton apéritif,
surtout que tu en as mis la dose,
tu aurais compris qu’il y avait une éclipse de soleil
 !!!

Allez, Hop ! Va ranger nos lunettes solaires à leur place…

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

Oh là là !!! (MAP)

Oh là là

Posté par MAPNANCY à 00:01 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :

Mise au point (Walrus)

Me croirez-vous si je vous dis que je me trouvais aux côtés de MAP
quand elle a pris sa photo ?

Sauf que sur mon appareil, la mise au point était un peu meilleure.
Et sauf aussi qu'une branche basse me cachait une partie de la vue.

Mais j'ai réussi à prendre deux photos.

Je les ai assemblées : on y distingue un peu mieux la dame en rouge...
et son déhanchement !

 

La dame en rouge

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :


La dame en rose par bongopinot

bo01

 

Petit Pierre et sa famille vont pique niquer dans les bois

Après une balade et un délicieux déjeuner en plein air

Pierre du haut de ses huit ans décide d’aller explorer la forêt

Après les recommandations de ses parents il suit le sentier étroit.

 

Il a deux heures devant lui, il en profite pour investir les lieux.

Il retrouvera ses parents pour rentrer vers dix-sept heures

Et en cet instant il est ravi d'être seul, il devient un explorateur

il court, joue, saute,  il est le mousquetaire contre Richelieu

 

Le jour descend déjà lorsqu'il se rend compte qu'il est perdu

Il s'est trop éloigné et ici tout se ressemble il n'a plus de repère

Il prend son portable mais il est déchargé, ça a le don de l'exaspèrer

il appelle, crie, mais rien, et la nuit arrive très vite, il est fourbu.

 

Et à cet instant il sent quelque chose le frôler, il en a des frissons.

Puis arrive à lui une lumière éclatante, éblouissante, d'une beauté cristalline.

Il reste là sans bouger, il observe et devine une silhouette rosée qui se dessine.

Le vent se lève, les feuilles se mettent à danser au rythme de cette apparition.

 

Pierre est mort de peur seul, égaré, ne sachant que faire il est terrorisé

Et soudain la forme rose devient une jeune femme, il n'en croit pas ses yeux.

Elle lui sourit, elle le prend par la main, il se laisse guider un peu anxieux

Et sans un mot elle le ramène en quelques minutes sur l'étroit sentier.

 

Petit Pierre retrouva enfin ses parents soulagé content et heureux

La gentille dame en rose, d'un coup s’évanouit dans la nuit  étoilée.

Pierre raconte sa grande aventure mais comme réponse il se fait disputer.

Il est très triste que les grands ne puissent plus croire au merveilleux.

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :

Quelle sorte de fantôme serez-vous ? (par joye)

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :

Participation de Fairywen

La Chasse.

Il recule d’un pas, pas encore vraiment affolé, juste un peu inquiet. L’apparition avance, ses yeux accusateurs posés sur lui. Il recule encore et soudain le Palais de l’Empereur s’efface. Autour de lui, à présent, une forêt. Sombre, angoissante, faite d’arbres aux troncs serrés et dont les frondaisons ne laissent pas passer le soleil. Seule tache lumineuse, le fantôme de la jeune fille devant lui. Elle ne le quitte pas du regard, et peu à peu, il sent l’angoisse monter en lui.

Il se rappelle alors des récits entendus çà et là dans le palais… Conversations chuchotées, narrations effrayées de ceux qui avaient trouvé les cadavres mutilés, silence de ceux qui étaient revenus, la peur dans les yeux et dans le cœur… il en avait ri, se targuant d’être plus fort que ces mauviettes tremblant devant une apparition imaginaire.

Il ne rit plus, à présent. Il lit sa condamnation dans les yeux clairs et lorsqu’elle parle, d’une voix dure et froide, il manque de s’effondrer :

« je t’ai jugé. Je t’ai condamné. L’heure de payer est arrivée. »

Autour de lui les premiers hurlements se font entendre, venant de partout et nulle part à la fois. Et puis il les voit passer sous les arbres, furtifs, impatients. Il veut parler, s’excuser, dire qu’il regrette, que dorénavant il respectera les femmes, mais elle lui refuse cet espoir d’une nouvelle phrase :

« Cours, toi qui n’as pas su traiter les femmes comme tu aurais dû le faire. Cours pour ta vie. Si à l’aube tu as réussi à échapper à la Chasse, tu pourras retourner chez toi. »

Il fait demi-tour et s’élance au hasard dans la forêt. Derrière lui retentit le chant sauvage des loups…

Retrouvez le début de l'histoire ici...

 

Défi 343 du samedi 21 mars 2015

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :

Participation de JAK

 

ja01

 

Sur le défi du 21 2 2015  j’avais citée une  Dame Blanche, objet de frayeur de nos escapades….

http://samedidefi.canalblog.com/archives/2015/02/21/31561119.html

 Extrait….

 «Les anciens certifiaient que le soir venu il s’y tramait des choses étranges…
Une Dame Blanche y rodait…. Mais notre courage émérite ne nous permettait pas d’aller en vérifier la véracité aux heures tardives. Nous avions, devant  cette énigme  menaçante,  une curiosité bien velléitaire » 

 

 

Et bien,  cette fameuse dame blanche un jour apparut réellement   dans la vie de cette garçonne   chahuteuse.

ja02

Sous la forme d'une robe : Le jour de son mariage dans les années 50.

 

Oui je le concède mon billet est court et facile, mais actuellement indisponible, je voulais néanmoins vous faire un coucou à tous

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

Apparition (KatyL)

ka01


Je me sentais seule au milieu de la foule, je ressentais une impression d'étouffements comme si l'air me manquait .. Je regardais passer ces gens inconnus qui couraient partout dans tous les sens . Où allaient-ils?? Vers quels rendez-vous secrets ou maisons bien gardées? Vers quels amoureux ces femmes tendaient les bras?
Je sortis par la porte vitrée qui donnait sur la mer !
J'étais seule cette fois !
L'air du large iodé, le ciel bleu-gris , le sable presque blanc embrassait l'océan en grandes étendues à perte de vue.
Je m'assis sur une pierre polie par le ressac  et je fermai le yeux !
Je pris ma tête dans mes mains et je me mis à penser à ma vie au sens que j'allais lui donner, j'entrai en moi par grandes bouffées successives  pour aller au plus profond de mon être.
J'étais si plongée en mon inconscient que je ne vis pas cette fille à la robe blanche qui dansait sur la plage, sauf au moment où une mouette rieuse vient me frôler de son aile en brassant l'air au dessus de ma tête.
Là !  Je la regardais, elle semblait si heureuse, si joyeuse, elle chantait «à la claire fontaine» en sautant dans une flaque laissée par la mer. Des coquillages géants vibraient comme le ferait une basse en accompagnant le rythme des vagues !
C'était hallucinant !
Elle me redonna d'un coup le moral, un bien-être total m'envahit, elle irradiait dans le soleil et moi je recevais cette lumière en plein cœur.
Je me levai pour aller la rejoindre et faire connaissance..Elle s'arrêta d'un coup et leva ses yeux d'un vert de jade vers moi, un sourire IMMENSE illuminait son visage , ses cheveux blonds comme ceux d'un enfant des blés, faisaient une auréole autour de sa tête .
-«Mais qui êtes vous dis-je ? Qu'est-ce qui vous rend si gaie ?»
-«Vous KatyL votre visite je vous attendais !»
-«Vous m'attendiez vous connaissez mon nom , comment est-ce possible ?»
-«Voilà il y a bien longtemps vous étiez vous même la joie de vivre, et vous voilà perdue, je suis venue de bien plus loin que votre regard se portera sur l'horizon pour vous dire que le printemps sera parfumé des jacinthes, que les oiseaux auront les chants les plus doux, que la rivière fluide et claire coulera pour que le ciel se reflète dedans comme un miroir, que le vent léger chantera l'amour à vos oreilles en son temps ! Alors ne soyez plus triste ! Poursuivez le chemin bordé de bruyères et de romarin qui sillonnait votre vie  !»
-«Mais qui vous envoie ? Comment connaissez vous mes doutes ?»
-«Chère amie je repars comme je suis venue , vous avez la réponse en vous réfléchissez !»
et elle disparut !
Je  restai sous le choc de cette apparition ..
Tout autour de moi la vie avait repris. La plage bourdonnait de monde, des gens me souriaient en passant, maintenant je ne me sentais plus seule parmi eux, cet ange venu du ciel avait regonflé mes voiles.
Je ramassais des coquillages et je décidai de rentrer chez moi pour écrire cette histoire étrange.

 

ka02

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags :