Si tu peux planquer le  porte -manteau avant les perquisitions,

Le fantôme de notre oncle rôde toujours dans la maison. 

Ça évitera de voir nos binettes  dans le New York Time.

Ici il pleut encore mais pas pour longtemps.

Ce qui nous manque c’est le calme.

Si  par hasard  tu peux fondre l’or et faire pousser ta barbe

On pourrait se rejoindre.

Je t’embrasse

 

PS./

Je suis dans l’impossibilité d’en dire plus les lecteurs des  défiants lisent entre les lignes !!!!