On se souvient que le Créateur avait chassé Adam et Eve du jardin d'Eden en les condamnant à un Ave et trois Pater (Voir Genèse saison3, 22-24).

Il faut préciser qu'Adam était dur de la feuille - la faute à Eve et à ce “Love songs “ de Binyamiyn Biolay qui lui filaient des érections sénatoriales -  aussi se trouva t-il fort déconfit au seuil du jardin d'Eden avec un navet Maria et trois patères sur les bras.

“Pourquoi n'en ferais-tu pas un portemanteau?” suggéra Eve qui en était à sa seconde idée de génie depuis celle de la pêche originale.
“Il me semble qu'au singulier, on dit un porte mental” fit singulièrement remarquer Adam qui était plus syntaxe que bricolage.
“Ne me demande pas pourquoi” insista Eve “mais je trouve que portemanteau, c'est plus joli”

“Et un portemanteau pour porter quoi, Madame?” soupira Adam qui s'était soudain ramolli de la feuille et sentait venir l'embrouille.
“Pour porter mes manteaux, gros naze” répondit Eve, toute étonnée de formuler une lapalissade bien avant La Palisse lui-même.  
Le ton était monté mais sans nuisance sonore puisque les voisins n'avaient pas encore été créés ni l'amende forfaitaire à soixante huit euros.
“Et c'est quoi un manteau, Madame-je-sais-tout?” bougonna Adam.
“C'est c'que tu vas pas tarder à m'offrir pour couvrir ma nudité car j'en ai soupé d'porter cette tenue d'Eve!” répondit t-elle en se drapant dans un ressentiment qui se trouvait là.

Remarquons que si la tenue d'Eve est encore portée de nos jours, on ne sait rien de la tenue d'Adam.
 
“Et ça ressemble à quoi, un manteau?” s'inquiéta Adam à juste titre.
“Ça dépend d'la saison, gros naze” répondit Eve, songeuse.
Adam se souvenait que le Tout Puissant avait créé deux grands luminaires – lune et soleil – pour marquer les saisons:”Euh... t'es sûre que trois patères ça va suffire?”.
“Ca m'étonnerait” rétorqua Eve “si tu comptes un imper, un blouson et un ciré pour la pluie, un caban et un parka pour les grandes marées, un paletot et une gabardine pour la demi-saison...”
Adam avait blêmi:”Ah... parce qu'il y a aussi des demi-saisons? Ça doit être un truc de fille, ça”

“C'est quoi une fille?” ironisa Eve “et puis j'ai besoin d'une pèlerine pour l'arrière saison, d'une doudoune et d'une canadienne pour le froid sibérien... ”
Adam s'égosillait:” Une canadienne pour la Sibérie!! Tu cherches l'incident diplomatique? Tu perds la tête ma pauv' fille!!”

“En tout cas, tu peux préparer un chapelet d'patères avant qu'on finisse congelés au bord du jardin!”
“T'aurais pas plutôt une autre idée?” gémit Adam sans conviction car une troisième idée de génie aurait tenu du miracle et la multiplication des patères n'était pas inscrite au programme du Créateur.
“J'avais bien pensé à un dressing” murmura Eve “mais l'angliche n'existe pas encore...”
Adam soupira:”On va pas compter sur les angliches pour trouver de bonnes idées. Occupons-nous céans de ton foutu portemanteau”.
“Il me semble bien vert, Adam” fit remarquer Eve.
Vert Adam... Il songea que ça pourrait servir plus tard, mais à quoi?

Adam prit alors le navet Maria et y fixa les trois patères - Lapeyre, la fixe et la sintesprix - puis il grava cette inscription dans le vert: “Prière de mettre au clou”.
“Ça veut dire quoi, mettre au clou?” questionna Eve.
“Tu peux pas comprendre” dit Adam “ça touche au mystique... plus tard nos descendants appelleront ça le Mont-de-Piété”
“C'est plutôt sympa” admit Eve “et ça f'rait pas mal chez ma tante”.
“T'as pas d'tante, ma pauv' fille” répliqua justement Adam, car c'était vrai.
“C'est vrai” dit Eve, car c'était vrai.
Ainsi le portemanteau était né, j'étais né et c'était bien.


Aujourd'hui je comprends pourquoi on me regarde bizarrement... un navet gravé d'une inscription “Prière de mettre au clou”, c'est tellement éloigné de ce qu'ils font aujourd'hui chez Casto, là où les envies prennent vie.
J'en ai supporté des fringues au fil des siècles, des chitons, des toges, des gandourahs, des crinolines et des redingotes, des treillis, des caches-poussière, des fourrures et des machins innommables.
Et aussi des teeshirts et des trench coats depuis que l'angliche a été inventé.
Alors, ne me parlez plus de fringues, nom d'un saint Frusquin!