« M’sieur le commissaire, ces deux-là, ils courtaudaient dans les travées du magasin !.. »

« Qui êtes-vous ?... »

« Je suis le boucher du rayon surgelé ; c’est moi qui vous ai prévenu !... »

« Alors, laissez-moi les interroger… »

« Non, mais vous les avez vus, ces deux travouls ?!... La gay pride est passée dans le coin ? Ils sont tombés de leur char ?... Elle, avec ses fausses pudeurs de levantine, mais regardez donc ses freloches ! Elle s’est échappée des couloirs du Temps ou quoi ? Elle ferait peur à une horde de goths en rut ! Hé, ma petite, c’est fini Halloween !... Et l’autre là, c’est beau nez blanc et consort ! Avec son collier en dents d’olifant, c’est un chef de clan ou quoi ? C’est lui, Rahan ?... »

« S’il vous plaît !... »

« Ha, ils sont beaux, ces deux skins en fourrure de skaï ; ils sont habillés en peaux de z’habit et en poils de tapis persan. C’est sûr, ils reviennent d’un défilé de mode de chez Lagerfeld, je ne vois pas autrement… Heureusement que vous êtes là, m’sieur le commissaire : un homme de terrain, trois raisons d’espérer… »

« Les jeunes, vous avez des papiers ?... »

« Ces deux merdeux, on les a vus repérer l’endroit ! Dehors, ils ont attaché leur chien à un poteau électrique ! Ils mutissaient leur mauvais coup ! Sans doute à cours de nummulitique, ils ont traficoté la tirelire d’un caddy femelle pour entrer dans le Mammouth, m’sieur le commissaire ! Même que la caissière a failli appeler la fourrière quand elle les a vus débouler dans le magasin ! Direct, ils sont allés au rayon boucherie, les deux néanderthaliens ! Mais avec moi, ils sont tombés sur un os ! Je leur ai rentré dans le lard mais la fille a voulu me mordre !... C’est pour ça que je vous ai appelé !... »

« Enfin, laissez-moi les interroger !... »

« Ou alors, ils se sont échappés d’un zoo ou d’un cirque ambulant. Faudrait l’appeler pour qu’il récupère leurs deux spécimens… Ces deux mutants, ils sont tombés de leur bocal de formol.  Mais qui a ôté le couvercle ?!... »

« Vous arrivez d’un autre pays ?...  Vous comprendre moi ?... »

« Avouez, m’sieur le commissaire, des cheveux rouges, frisés, fluo et terreux ! Regardez ! Ils sont pleins de dessins sur tout le corps ! Quoi ?... Des tatouages au charbon ?... Et là, c’est des rustines ?... Non, des piercings ?... Les cicatrices ici et là ?... Des scarifications ?... Les piqûres sur les bras, c’est les moustiques aussi ?... Et dire que c’est ça qui repeuple le monde de nos jours…  
Depuis Canal plus et leurs films de fesses, les jeunes, ce n’est plus comme avant. Elevés dans le stupre, le confort et l’ennui, à quinze ans, ils sont blasés de tout. Il faut qu’ils se démarquent pour exister ailleurs que dans le conformisme. Et c’est quoi cette race ?...
C’est le croisement entre une junky et un alcoolique, d’un névrosé avec une hallucinée, d’une pintade avec un doberman ?... C’est les amis des animaux qui doivent faire la gueule !... Qui voudrait les adopter, ces deux-là ?... On noie bien des portées de chatons, faudra bien se résoudre un jour à noyer ces dégénérescences de la Nature et ce n’est pas Brigitte Bardot qui montera au créneau pour les défendre !
Ha, ils sont beaux nos pioupious, aujourd’hui ; une plume dans le cul et ils s’envolent du nid ! Mais m’sieur le commissaire, je vous le dis tout net : depuis qu’il n’y a plus de guerre pour tout remettre en place, c’est le vrai bordel sur cette terre ! Ce n’est plus leurs parents qui les renient, ce sont ces merdeux qui les désavouent ! Moi, je vous le dis ; l’arbre généalogique, il a des fruits pourris ! C’est la déconfiture totale, notre Evolution, elle est dans le mur !... Ils doivent bien se retourner dans leurs tombes, nos ancêtres…

« Vous êtes de la région ?... »

« Je sais ! Vous faites des travelinges pour préparer le nouveau film de Spielberg ! Le dernier Jurassic Park !... C’est le fils des âges farouches avec sa falbala !... Attention, m’sieur le commissaire, il va parler, il va vous mordre !... »

« Dites, les jeunes, vous étiez à une rave party ?... Une soirée déguisement ?... »

« C’est pour la caméra cachée !... On est peut-être filmés, m’sieur le commissaire ! Poussez-vous, que je montre mon meilleur profil !... Je vais me passer un coup de puchoir… »

« Nous, on voulait juste un os pour donner à notre chien et vite retourner à l’exposition vivante !... Celle de cette année, c’est sur le thème de l’âge de pierre, à la Maison des Jeunes du coin de la rue… »