Hénaurme

 

petit-robert

 

 

C’est une vingtenaire amatrice de cuisine orientale, genre nori aux algues, thé matcha ou dim sum, une nomophobe toujours pendue à son smartphone.  Elle passe son temps à googliser les hashtags les plus chelous qui font le buzz sur la toile. Elle adore les flashmobs, les happenings, les snapchats, mais sa meilleure poilade c’est quand même le speed dating : un plan-cul avec un bédéaste ou un kéké trop choupinet, ou rouler une galoche à un déneigeur champion de slopestyle, voilà qui peut la faire clasher. Les autres auront droit à un retoquage en règle. Elle n’en fait qu’à sa tête : pas question de psychoter dans une vie low-cost avec un bolos ou un traîneux subclaquant qui n’aurait qu’une idée : lui coller un chialeux dans le tiroir, un bouèbe qui l’empêcherait d’aller à son cours de zumba. Quand elle sera devenue une cougar botoxée, elle ne dit pas. Mais jusque-là, elle profite. Elle priorise, elle textote, elle agende comme une vraie bombasse ses journées survitaminées. Ne bourrasssez pas si elle ne vous semble pas vraiment excentrique: elle est hénaurme, il faut quand même le reconnaître.

***

Et vous, avez-vous reconnu la nouvelle  cuvée 2014 de l’Académie Française ? Quelques cent cinquante mots dans lesquels j’ai puisé pour écrire mon texte, et qui feront leur entrée dans le dictionnaire le 30 mai...