Mes écritures folles comptent déjà une belle galerie d'excentriques. Et parmi toute cette smala, en voici un qui l'est particulièrement. Laissez-moi vous présenter l'heureux élu de ce samedi :


 L'Eugène

 

Il est naze
Mais il est zen
Il a des gaz
Sans qu'ça le gêne

 
Il fait table rase
Sans aucune peine
Des belles phrases
Aux idées vaines

 
L'Eugène, l'Eugène
Sans gêne, l'Eugène

 
Il vit sans extase
Sans entrain il se traîne
Un rien le blase
Sans refrain il se freine

 
Il vit dans la vase
Comme un solen
Le vide est sa base
Chaque semaine

 
L'Eugène, l'Eugène
Sans gêne, l'Eugène

 
Il vit sans emphase
Les jours s'enchaînent
Il n'est pas en phase
Il n'a plus d'antennes

 
Il lui manque une case
Sans rien de pathogène
Comme un morceau de jazz
Qui tourne rengaine

 
L'Eugène, l'Eugène
Sans gêne, l'Eugène

 
Il est l'idiot des villes nazes
De Moscou à Bergen
L'évaporé d'Alcatraz
Des contrées lointaines

 
L'Evgueni, l'Evgueni
Sans rire, l'Evgueni
L'Eugène, l'Eugène
Sans gêne, l'Eugène

 

 

alt : Noomiz

 

 

Vous pouvez retrouver d'autres excentriques ICI puis deci et delà !