Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le défi du samedi
Visiteurs
Depuis la création 1 044 214
Derniers commentaires
Archives
30 novembre 2013

Les feuilles d'Hime Chan

     Écrire. Pour tout faire sortir. Écrire. Comme un besoin vital, comme un échappatoire miraculeux. Pour me tirer de ce blues intense où je suis chaque automne. Le monde part en vrille, et moi je suis là, perdue avec les feuilles d'automne, mes feuilles d'automne à moi. Des pages et des pages remplies de lignes serrées, remplies de mots et d'images, remplie de sons et d'émotions. Ma rébellion à moi, c'est ma plume. Lorsque tout se couvre d'or et de rubis, lorsque seules les épines font face au froid qui arrive, lorsque les arbres chevauchent les vents, l'univers est sombre et glacé. Mais vaillamment, ou peut être lâchement, mon cœur résiste. Il se gorge de la beauté des gens et de la saison qui l'entoure. Il essaye de rester là. Parfois il s'en va un peu vers d'autres contrées, mais toujours il revient, et toujours il se tient près au combat. Crayon ou clavier en main, je sais comment m'en sortir. Mais si l'on m'ôtait ma flamme ?

 

     Le blues est blanc, quand le cœur broie du noir... Voilà ce qu'il chuchote près de mon âme. À quoi ressemblaient donc ses feuilles d'automne, lui qui comprend si bien ma détresse ? Comment exprimer ce que je ressens si le cri ne s'échappe jamais de ma poitrine ? Je voudrais pouvoir partir, m'envoler, mais la déprime est là, comme un poids qui m'attire vers le fond... Alors je ne sais pas si je me noie dans la lucidité ou si ce sont mes illusions qui me brouille la vue et m'étouffent de leur impossible rêve. Écrire. Juste pour oublier que tout est laid en moi et que je ne suis pas ce que j'aimerais être. S'inventer un nouveau monde pour se perdre en chemin, dans les méandres de la musique et des mots. Les feuilles mortes se ramassent à la pelle... et les miennes tombent à mes pieds lorsque je hurle.

 

     Ma litanie est sans fin, rien ne pourra plus m'arrêter... Car l'amertume est là. Car je suis là. Comme un enfant qui découvre la vie, qui emmêle son corps et tombe. Je ne suis qu'un nœud de pensées confuses et désordonnées, enroulées autour de leur propre détresse. Je ne suis qu'un espoir et une douleur, une flamme tremblotante qui menace de s'éteindre. Je ne suis qu'une mélodie douce et triste qui se cherche en elle-même. Je ne suis qu'une poignée de poussière s'envolant dans le désert de sa fascination. Je suis deux yeux innocents qui se posent sur le monde et s'effraient de ce qu'ils y voient. Je ne suis qu'un tas de feuilles désespérément vivantes.

Commentaires
M
Tu as vraiment une très belle écriture Hime Chan !!! Surtout continue à suivre ta plume ... elle t'emmènera loin !!!!!
Répondre
J
Belle princesse désenchantée, la vie est magnifique, même si elle est parfois dure à vivre, , continue de garder ton charmant sourire.. Laisse les feuilles à la pelle tomber… un jour ce sera un beau souvenir…
Répondre
K
oh oh quelle déprime carabinée !!! accroche toi aux branches des arbres même sans feuille .....ne te laisse pas tomber, même si lit de feuilles<br /> <br /> par contre noircir tes feuilles de mots voilà un belle thérapie <br /> <br /> écrire écrire vider sa tête et son ♥<br /> <br /> mais essaie aussi juste après de faire qq de positif et de rencontrer des gens marrants ( si possible )<br /> <br /> Enfin , nous faisons tous ce que nous pouvons quelle que soit la saison de la vie!<br /> <br /> courage et bisoussssssssssss<br /> <br /> katyL
Répondre
K
oh oh quelle déprime carabinée !!! accroche toi aux branches des arbres même sans feuille .....ne te laisse pas tomber, même si lit de feuilles<br /> <br /> par contre noircir tes feuilles de mots voilà un belle thérapie <br /> <br /> écrire écrire vider sa tête et son ♥<br /> <br /> mais essaie aussi juste après de faire qq de positif et de rencontrer des gens marrants ( si possible )<br /> <br /> Enfin , nous faisons tous ce que nous pouvons quelle que soit la saison de la vie!<br /> <br /> courage et bisoussssssssssss<br /> <br /> katyL
Répondre
E
Le spleen d'automne est si doux...Ecrire c'est aussi apprendre à s'aimer :):)
Répondre
Newsletter
Le défi du samedi