Il s'agit d'une récolte de la fin octobre, pile un mois... qui sait ce qu'elles sont devenues depuis, les feuilles d'automne ? Il faudra retourner au bord de l'Arno pour savoir...

***

DSCN2299

Un arbre au vent battant des feuilles pour un instant Ajourne son envol

***

DSCN2321

Feuilles d'automne par-dessus le fleuve se parent pour la dernière saison

Feuilles d'automne se ramassant sentent l'appel du vent

Feuilles d'automne prenant leur élan tombent en tourbillonnant

On les ramassera à la pelle au râteau au soufflet On les ramassera sur les quais sur les trottoirs dans les jardins On les laissera recouvrir colchiques défleuries champignons pourris On les laissera engraisser la terre pour une prochaine année On les oubliera sans vergogne jusqu'à ce que vienne le prochain automne

Alors on se souviendra de leur robe de l'enchantement de leurs couleurs fauve cannelle caramel mordoré noisette terre de sienne aurore mandarine safran bouton d'or maïs orpiment des châtaignes enfouies de leur sournois glissement précipitant les imprudents sur un tapis d'automne.

***

DSCN2323

Amoureuses de l'été qui s'achève deux feuilles frileuses à l'appel du vent résistent, ramassées l'une sur l'autre pensant qu'en forme de nid, ou bien de chauve-souris elles sauront bien tromper le vent.

Le vent y a cru : il a tout emporté tout autour sauf elles. Il n'y a plus que l'eau eau boueuse qui par les jours de chaleur évoque un fleuve tropical.

La chaleur est bien loin et l'eau bien froide. Tenir encore un peu Tenir jusqu'à demain Tenir jusqu'au printemps prochain Sans plus de sève Sans plus d'éclat Au prochain coup de vent L'apothéose Le dernier tourbillon.

***

Deux feuilles mortes manquent à l'appel.