Il faut mobiliser une grande volonté pour soulever cette paupière,
Le poids des cils, sans doute.
La flèche de mon regard dardé, atteint sa cible matinale : Le réveil.
Extension de la mâchoire, claquement du muscle bavardeur, rugissement afin de préparer l’usage de la parole.
Un passement de jambe à droite puis à gauche…Bras qui se tendent à l’inverse.
Enfin une poussée nette et franche sur les genoux…Voilà tout le poids du corps à la verticale.
L’effort est conséquent ; On peut gratouiller les muscles fessiers en guise d’étirements.
Quelques mètres de surf sur les chaussons mal enfilés, nous arrivons sur la deuxième enceinte sportive.
Au curling de la brosse à dent, le dentifrice gagne généralement et termine dans le rond du verre à dent .
En apnée sous la douche, contorsions de la taille, suspensions d’un pied sur l’autre…L’équilibre est toujours précaire, les risques importants surtout quand la savonnette
veut vous voir jouer au squash, en rebondissant contre les parois vitrés.
On hisse la serviette, on sèche au taquet tout en patinant sur le tapis de bain.
Petite séance de GRS avec comme accessoires : Petite culotte puis c’est le passage difficile : agrafage de soutif,  pantalon et tee-shirt ne posent pas de problème pendant les jeux d’été, c’est une autre paire de manches en hiver…
On évite de prendre l’escalier tout schuss et l’on se retrouve sur l’ultime aire d’exploits :
La cuisine.
On enfourche la première chaise pour  le parcours d’obstacles. Dressage des bols, bobsleigh du beurre sur les tartines, éviter le smash dans la confiture.
L’évier est un trois trous sans bunker mais il faut y aller doucement, dérouler le môle après la mêlée dans la mousse et finir par un drop adroit sur l’égouttoir.
Mon chéri me tend une perche mais je suis déjà au bout du steeple vers le placard de l’entrée,
D’un geste d’une remarquable fluidité, je plaque les vêtements qui tombent sur le tatami de l’entrée.
Enfin, je prends les clefs de ma F1 (Fiat uno), tout un tas d’épreuves m’attendent encore.

C’était quoi déjà votre question ?
Si je fais du sport ?
Ah non ! Moi jamais !!