(Dans la catégorie absurde)

Un psychiatre reçoit un patient, un habitué, la séance dure depuis un moment, et depuis le début,le médecin lui      pose des tas de questions et prend des notes en se grattant le cuir chevelu (le   psychiatre a des poux, il les élève pour conjurer sa propre peur d’en attraper  un jour…  Les poux venant d’une tête inconnue l’inquiètent      grandement et      c’est même pour ça qu’il est devenu psychiatre et pour couper les  cheveux en quatre).

Le psy : De quel chiffre avez-vous le plus peur ?

Le patient : D’aucun.

Le psy : C’est impossible,  vous devriez avoir peur de tous et il doit bien y en avoir un qui  vous effraye plus que les autres.

Le patient : Non, non, vraiment aucun.

Le psy : Bon, c’est  vous ou moi le médecin ? Je vous dis que vous avez forcément peur des nombres alors autant s’attaquer à la racine du mal et au chiffre qui vous  effraye le plus.

Le patient : Mais enfin je   suis comptable la nuit et prof de math le jour. Je suis même  astrophysicien le week-end, c’est dire si je n’ai pas peur des nombres.

Le psy : Le zéro peut-être ?

Le patient : Mais non !! Et puis, c’est quoi le rapport entre ma peur du vide et les chiffres à la fin ?

Le psy : Comment ça, c’est  quoi le rapport, mais c’est la racine du problème, la racine même.

Le patient : ???

Le psy : C’est une simple  question de logique et d’étymologie… Chiffre vient de l’arabe siffr et veux dire vide, si vous êtes sujet au vertige, vous avez DONC peur des nombres.

Le patient : ???

Le psy : Mais si  vous ne  voulez rien entendre, je ne peux rien faire pour vous ! Avec les  25 autres  séances, ça fera 1600 euros, mais je vais vous faire une fleur et  arrondir à  2000.

Le patient : 2000 ? Quoi ? Mais enfin, ce n’est pas possible !!

Le psy : Eh bien voilà, on y  vient… Alors, est-ce le deux ou les trois zéros qui vous font le plus peur ?