Les enfants, nous allons en promenade. Cessez de crier.  En rang. Trois par trois.  K viens ici, arrête de pincer Y , j’ai déjà dit: “On ne fait pas mal aux filles” .Ni à personne d’ailleurs, c’est clair? Bon. Je t’ai à l’oeil..

G, c’est bien, mets ton bonnet; pas comme ça, le pompom devant. Oui. Tu viens, Q? Je vous défends de rire, c’est son nom, on n’y  peut rien. Q , non, pas à côté de K, je vous connais. Approche, Z et toi aussi,J.  Là..là... Attendez que je compte:

K , Z et J au premier rang; c’est bien. G près de Q (Silence!..) et tiens, viens toi, la petite H. Voilà, vous êtes trois. Les autres maintenant.

R et S, je sais, vous êtes inséparables, d’accord. S donne bien la main à V; mais non, V, il ne serre pas trop fort. Ca va? Bon.

Les trois suivants: X (cessez de rire, personne n’a dit qu’il était personne!...) attache ton écharpe, mets tes gants, T, tu te mets à côté de lui et tu ne bouscules pas U, on n’est pas à la récréation, on va en promenade.

Regardez, mes enfants, comme W est gentil! Il met son doigt sur ses lèvres pour dire à A et B qu’on ne bavarde pas. Comme c’est bien! Quoi? Qui a dit que c’est un frotte-manche?.. C’est toi, C?... Viens ici, mon ami, et D ne rit pas bêtement tout bas! C’est une classe ou une crèche,  ici?...

Tais-toi, D,  tu n’as pas la parole, mets-toi en rang avec E  et I. Où est-elle encore passée, celle-là?

 Qu’est-ce que vous avez, les jumeaux? Vous rigolez dans mon dos? Vous osez? Vous... Quoi! Pas tous les deux ensemble, un à la fois,  parle, F. Pas toi, H. ..Comment ça, I est partie? Vous voulez me rendre folle! Partie? Où? Quand? Comment?...

Monsieur le Directeur, s’il vous plaît..oui, oui, un peu d’eau...I est partie par la porte du  jardin qui était restée ouverte...Toute seule?  Je ne sais pas... Avec un monsieur?  Qui a dit ça?...X l’a vue...Monsieur le directeur.....je crois que...que je m’évanouis...